20 Techniques et astuces pour photographier ton animal

Le portrait animalier présente bien des challenges ! Mais c’est tellement gratifiant de les relever et de réussir ses portraits car on adore nos petits bébés poilus ! Dans cet article j’ai cherché à compiler 20 astuces applicables pour photographier ton animal et ça peu importe ton niveau en photographie ! Prêt ? C’est parti ! 😀

1. Prépare bien ton shooting

Il paraît évident de bien préparer un examen, un entretien d’embauche, une vidéo à tourner, … Pourquoi ça ne paraît pas aussi évident en photographie ?

C’est pourtant bien la clé d’une photo réussie ! La préparation… Mais comment est-ce qu’on peut bien préparer un shooting ?

Commence déjà par bien cerner le poilu à photographier. Trouve-lui au moins 5 adjectifs qui le définissent. Est-ce qu’il est timide ? Joueur ? Hyperactif ? Craintif ? Amical ? Câlin ? Indépendant ? La liste peut être longue. Si tu photographies ton animal, c’est plutôt facile. S’il s’agit de l’animal de quelqu’un d’autre, interroge son maître.

2. Prépare une liste de shooting

Qu’est-ce que j’appelle liste de shooting ? (ok, en réalité c’est un terme que je viens d’inventer mais chuut…). Ta liste de shooting va être comme une liste d’antisèche. Des idées préconçues de photos en cas de panne d’inspiration.

En ce qui me concerne, avant de partir en shooting, j’enregistre des images sur mon téléphone et je créées des tableaux sur Pinterest. Je choisis en général avant le shooting le type de photos que je veux faire et j’en enregistre dans ce registre. Comme ça, si je me retrouve avec le syndrome de la page blanche, je sors mon téléphone, et c’est reparti !

L’idée n’est pas de voler les images des autres mais de s’en inspirer 😉

3. Choisis quand et où

Si tu veux réaliser des photos au look très pro, il va falloir faire un effort de préparation aussi quant au lieu et au moment où tu vas réaliser ton shooting. Choisis-les surtout en fonction de ton animal ! S’il est timide et craintif, il va falloir éviter les endroits blindés de monde !

Choisis également le lieu en fonction du style de photo voulu. Une photo en ville donnera une atmosphère très différente d’une photo prise en sous-bois !

Ensuite, choisis la date et l’heure de façon à avoir une belle lumière. Tu peux t’amuser à faire des photos le soir pour profiter des lumières de la ville si ton équipement te le permet, ou bien de profiter des premiers rayons de soleil qui percent à travers les arbres !

4. Prépare des accessoires

N’oublie pas de préparer tes accessoires. Dans les accessoires, je parle bien sur de tes accessoires photos comme un réflecteur, tes cartes SD, une batterie de rechange, etc. Mais je parle aussi et surtout des accessoires pour ton animal !

Prends des friandises, des jouets, des pouic-pouic pour attirer son regard, … des sacs à caca pour ton chien aussi, un peu de civilité !

Tu peux aussi prévoir des accessoires comme des paniers, des fleurs, des fruits et légumes, des écharpes, des petits chapeau qui pourront décorer la scène ou ton animal s’il accepte les accessoires sur lui. Les possibilités ont tellement infinies ! Sois imaginatif !

5. Prévois ta tenue

Ça peut paraître très bête comme conseil, et pourtant ! N’oublie pas de t’armer de tes meilleurs chaussures et de ton meilleur pantalon cracra ! Car n’oublie jamais qu’un shooting où tu rentres très sale est un shooting réussi ! 😀

Blague à part, si tu veux pas te limiter, il faut pas avoir peur de te salir ! J’ai réalisé cette photo littéralement couchée dans la boue ! J’avoue que j’ai un peu hésité, mais c’était le meilleur angle que je pouvais avoir par rapport à la lumière ! Et crois-moi, je ne regrette pas d’être rentrée cracra.

Autre petit détail… Prévois d’emmener des paquets de mouchoirs pour t’essuyer les mains au cas où et nettoyer ton matériel. Ah, et aussi ! Prévois de protéger les sièges de ta voiture (ou d’avoir un change, au choix…). Oui oui, ça sent le vécu… Je te rappelle que j’habite en Normandie donc la boue, ça me connait ! 

6. Sois patient !

La patience est la clé en photographie animalière. Tu ne pourras pas guider un animal comme tu guides un modèle expérimenté. Il faudra le laisser explorer, y aller doucement pour ne pas le perturber et garder une belle émotion dans son attitude.

Si tu as une idée de mise en scène précise, il faudra très certainement demander de l’aide à quelqu’un pour le placer, captiver son attention, le calmer si besoin…

La photographie animalière demande un amour des animaux et une grande sensibilité ! Il ne faut surtout pas le brusquer ou le forcer à quoique ce soit. La séance doit être aussi agréable pour toi que pour lui. L’idéal est de voir la séance comme un jeu !

Donc le mot d’ordre est bien « patience ».

7. Sois attentif aux émotions de l'animal

Je l’ai dis dans le point d’avant mais je le répète parce que je trouve que c’est important :

La photographie animalière demande un amour des animaux et une grande sensibilité

Si tu n’aimes pas l’espèce que tu es en train de photographier alors n’y va pas ! Tu n’aimes pas les lapins ? Alors ne fais pas de photographie de lapins ! Ton truc c’est les chevaux ? Alors vas photographier des chevaux uniquement !

Tu dois connaître un minimum l’animal, les avoir côtoyés pour mieux les photographier. Il n’y a que comme ça que tu auras une chance de le comprendre pour mieux gérer la séance. Tu dois savoir détecter s’il est stressé, s’il a peur, ou au contraire s’il est est curieux ou amusé.

Si tu ne sais pas identifier les émotions de l’animal en face de toi, tu risques de ne pas le mettre en valeur et ne pas savoir réagir à temps s’il commence à s’agiter par exemple. C’est d’autant plus important avec les animaux craintifs de nature comme le cheval.

Et puis c’est quand on aime un animal qu’on sait quoi mettre en avant. Si tu n’aimes pas les chevaux, comment veux-tu réussir à le mettre en valeur ? Comment sauras-tu repérer la magnifique courbure de son encolure ? Bref, tu vois où je veux en venir 😉

8. Apprends à le détendre

En général, au début du shooting, l’animal peut être stressé, excité voire apeuré, surtout si c’est pas ton poilu habitué depuis tout petit à ton appareil photo !

T’imagines bien que c’est compliqué à gérer dans ces situations pour prendre des jolies photos. Alors comment faire dans ces cas-là ?

S’il ne s’agit pas de ton animal, n’hésite pas à mettre son maître à contribution. Il lui a peut-être appris à faire des tours ? Il sait comment le stimuler et jouer avec lui pour le distraire ? 

Une petite astuce que j’utilise : fais faire une grande balade à l’animal avant la séance pour le fatiguer un peu. Il sera plus calme et ça sera plus gérable pour tout le monde. Pour les chats, tu peux les stimuler en jouant avec eux avant la séance mais il faut faire attention à ne pas le lasser sinon il ne sera plus réceptif aux stimuli pendant la séance et ça pourrait être compliqué de capter un regard. Il faut trouver le juste milieu !

9. Présente-lui ton matériel

Il peut parfois arriver de se retrouver face à un animal très peureux et impressionnable. C’est le cas des chevaux, de certains animaux rescapés des refuges ou encore de certains bébés. Dans ces cas-là, il faudra y aller doucement, sans geste brusque.

Mais il faudra aussi présenter ton matériel à l’animal de façon à ce qu’il s’y habitue et qu’il ne parte pas en vrille au premier déclenchement.

S’il s’agit de ton animal, tu peux juste rester à côté de lui avec ton matériel en main et l’attirer avec des friandises ou des jouets. S’il ne réagit pas, tu peux alors essayer de le bouger devant lui et l’allumer. S’il recule ou montre un quelconque signe de stress, n’insiste surtout pas. Range ton matériel, joue avec lui et retente quelques minutes après.

S’il ne s’agit pas de ton animal et que tu es pressé par le temps, il y a tout de même une astuce pour ne pas y passer des heures et rentrer bredouille. Cette astuce, c’est d’utiliser un téléobjectif. Si tu possèdes un objectif entre 85 et 300mm, profites-en pour prendre du recul et éviter de stresser l’animal.

10. Rappelle-toi THE règle en photographie

Peu importe le type de shooting que tu réalises et les difficultés que tu rencontres, il y a une seule règle technique dont tu dois te souvenir ! On peut vite focaliser toute son attention sur l’animal et essayer de capturer THE moment, mais si tu loupes cette règle, il y a de fortes chances que tu ne sortes pas de très belles photos…

Donc n’oublie jamais que la photographie est l’art d’écrire avec la lumière.

Sans bonne lumière, tu n’obtiendras rien. Donc garde toujours en tête que tu dois analyser la lumière autour de toi ! Quelle est ta principale source de lumière ? Est-elle suffisante ? Est-elle dure ou douce ? Est-ce qu’elle peut se réfléchir quelque part pour déboucher des ombres ? D’où est-ce qu’elle vient ?

Il est primordial de se poser toutes ces questions. Au début c’est difficile et c’est bien souvent quand on regarde ses photos sur l’ordinateur qu’on se dit zut. Mais avec la pratique et se forçant à réfléchir ainsi, ça devient instinctif et tu n’auras même plus à « réfléchir » ta lumière. Tu te placeras automatiquement où il faut.

11. Entraîne-toi avec les règles d'exposition

Si tu es un grand débutant de la photographie, tu dois comprendre ce qu’est l’exposition et savoir l’utiliser. Je t’invite à lire mon article sur le triangle d’exposition si c’est quelque chose de pas très clair pour toi 🙂

Aujourd’hui j’utilise presque exclusivement le mode manuel de mon appareil photo, mais ça n’a pas toujours été le cas ! Mes premières photos en mode manuel étaient… hum hum… Pas terribles du tout ! Mais tu sais quoi ? C’est parfaitement normal ! 

Par contre, ça demande de l’entraînement. Beaucoup d’entraînement. D’autant plus qu’en photographie animalière, ça va très vite et il y a beaucoup de choses à penser. Donc si tu veux être à l’aise avec toute cette technique et t’en débarrasser, entraîne-toi encore et encore. Tu verras que ça payera forcément et que tu n’auras bientôt plus du tout besoin de réfléchir !

Moi aussi je pensais que c’était impossible, qu’il me faudrait des années et que je n’étais pas à la hauteur ! La bonne nouvelle est que tout ceci est faux. Donc ne désespère pas si tes premières photos en mode manuel sont ratées, idem pour la 1000ème photo ! Mais je peux t’assurer qu’un jour tu pourras être fier d’avoir réalisé toutes ces photos ratées !

12. Choisis le bon mode de mise au point

J’ai déjà parlé des différents modes de mise au point dans cet article. Mais ici on va essayer d’être assez concis.

Comment régler sa mise au point ? Il y a plusieurs écoles en photographie animalière. Il y a ceux qui n’utilisent que le mode manuel, et il y a ceux qui font presque tout en autofocus. J’avoue que je fais clairement partie de la deuxième catégorie.

Je connais des photographes très talentueux en photographie canine qui règlent leur mise au point en manuel, et ça même en mouvement ! Mais quelle est leur astuce ?? C’est assez « simple » au final. Il suffit d’anticiper le cadrage, on fait la mise au point à un endroit en particulier, puis on déclenche lorsque le chien passe dans la zone de netteté. Disons-le, ça demande quand même des sacrés réflexes et beaucoup d’essais pour obtenir THE photo ! Mais, ça marche.

Sinon, il y a les plus feignants, comme moi, qui sont plutôt adeptes de l’autofocus. Je te conseille de régler un seul collimateur. Ensuite, en mouvement j’active la mise au point en continu, et en portrait simple j’utilise la mise au point à mi-course.

Sur la plupart des appareils photo reflex, tu peux aussi décider de régler la mise au point en appuyant sur un bouton à l’arrière du boitier. Je vois de plus en plus de photographes utiliser cette technique. Je n’ai as encore passer le cap, je suis encore trop habituée à la mise au point sur le déclencheur, mais je ferai le test !

13. Photographie en raw !

Quand on débute, on a tendance à photographier au format jpeg. C’est le format par défaut de ton appareil photo. Pour obtenir des photos au format jpeg, ton appareil va convertir les données brutes qu’il reçoit et les analyser via les algorithmes pour donner des photos jpeg qui tentent d’être attrayantes. 

Mais seulement je suis sûre que si tu lis cet article c’est que tu veux aller plus loin que les algorithmes tout faits de ton appareil. Je te conseille alors de prendre tes photos au format raw. Pourquoi ? Parce que le format est le seul format brut qui n’est pas interprété automatiquement par ton appareil photo. Résultat ? Tu as totalement la main mise pour l’interpréter à TA façon !

Donc maintenant que tu sais ça, oublie le vieil enregistrement jpeg de ton appareil (à moins que tu ne veuilles absolument pas passer de temps à développer tes photos sur ordinateur, c’est un choix), et enregistre tes images en raw pour leur donner l’ambiance que TU auras choisis en post-traitement !

14. Anticipe l'effet voulu

L’astuce la plus utilisée en photographie, c’est l’improvisation. Seulement, pour passer à l’étape supérieure, il va falloir passer à l’anticipation !

Ça va de paire avec une bonne préparation du shooting. Quand tu portes l’appareil à l’œil, essaye d’avoir déjà une idée du rendu final que tu veux. Ça te facilitera grandement le travail sur l’ordinateur en post-traitement si tu as déjà pensé au résultat à la prise de vue !

Déjà ça te permettra de mieux réfléchir à la lumière que tu souhaites, tu te placeras plus naturellement au bon endroit, tu attendras des meilleures expressions que si tu y vas a petit bonheur la chance. L’avantage de l’anticipation, c’est aussi que tu auras moins tendance à déclencher dès que l’animal bouge une oreille puisque tu sauras déjà ce que tu veux ! Exit les cartes mémoires pleines de 2000 photos pour 2h de séance.

15. Baisse-toi souvent au niveau des yeux de ton animal

En portrait animalier, il faut faire entrer le spectateur dans son monde. Une astuce facile à utiliser pour ça, c’est de se baisser au niveau des yeux de l’animal. Si c’est un cheval c’est pas très compliqué, debout sur tes deux pieds ça devrait suffire.

S’il s’agit d’un chat ou d’un chihuahua, il va falloir même se coucher par terre ! Tu comprends alors mieux le point numéro 5, de bien préparer ta tenue 😀

16. Raconte une histoire

L’intérêt de la photographie, c’est de raconter une histoire. Elle peut être totalement fictive, ou bien elle peux s’ancrer dans la réalité.

On peut se demander par exemple ce que ce chien adopté a vécu ? Comment voit-il ses maîtres ? Que représente-t-il pour ses maîtres ? Est-il comme un ami ? Comme un enfant choyé ? Comme une vedette que tout le monde doit admirer ? Toutes ces petites choses peuvent être mises en avant dans tes photos.

Ça ne veut pas dire que toutes les photos doivent raconter une histoire, non. C’est un exercice particulier et difficile. Parfois on veut juste mettre en valeur l’animal, capturer quelques attitudes naturelles et puis voilà. Mais ça peut être vraiment intéressant de vouloir aller plus loin que ça…

17. Laisse des humains envahir tes photos

Alors les animaux, il est clair qu’on les adore !!! Mais comment montrer en photo la relation qui lie un animal à son humain chéri ?

Je suis sûre que tu as des centaines (des milliers ?) de photos de ton chien. Mais combien en as-tu où tu es AVEC lui ? Alors ?

C’est là que ça devient intéressant. Si tu envisages un jour de devenir professionnel, je suis sûre que tes clients viendront car ils voudront de très belles photos de leur animal. Mais je suis sûre que si tu proposes des photos AVEC leur animal, tu peux avoir encore plus de succès…

Donc n’hésite pas à ajouter un peu d’humain dans tes photos. Ils représentent tellement pour nous, montre-le !

18. Utilise des arrière-plans soignés

Quand tu photographies un animal, certes, il peu parfois s’apparenter à une pile électrique et te rendre la tâche plus que difficile ! Mais c’est tellement dommage de voir des photos avec un potentiel dingue, gâchées par la présence d’une poubelle, d’un poteau électrique, ou tout autre élément qui attire beaucoup trop le regard.

Il est toujours possible d’épurer ses arrière-plans à la prise de vue. Il suffit parfois de juste se décaler un tout petit peu ou d’attendre que l’animal s’avance pour cacher un élément moche du paysage. Tu peux aussi faire un petit tour terrain avant la séance pour enlever certaines choses. Décaler une poubelle, enlever certaines mauvaises herbes, … 

Si vraiment tu n’as pas le choix, tu es bloqué à un endroit avec des trucs moches, tu as toujours l’option Photoshop pour essayer de rattraper le tout mais ça te demandera du temps devant l’ordinateur et un peu de technique !

19. Improvise un peu

Préparer sa séance photo c’est bien, mais laisser une place à l’improvisation est important aussi. Quand on travaille avec des animaux, on ne peut pas tout maîtriser et tout prévoir (à moins qu’il s’agisse d’animaux parfaitement dressés qui répètent une chorégraphie !).

Donc il faut que tu saches dégainer plus vite que ton ombre lorsqu’une belle photo s’annonce devant toi : un câlin, un jeu de regard, une lumière parfaite, … Tire profil de tout ce qui t’entoure.

20. Amuse-toi

On en arrive au tout dernier conseil que je te donne, et de loin le plus important : amuse-toi ! Si tu prends pas de plaisir à réaliser cette séance à quoi bon ? 🙂 La photographie doit d’abord être une passion. Ta priorité est de passer du bon temps, d’apprécier ta progression, d’admirer le fruits de tes efforts !

C’est tout pour aujourd’hui. J’ai passé beaucoup de temps à le rédiger celui-là ! Pas facile d’éviter d’en écrire un roman ! N’hésite pas à me dire ce que tu en penses ! Est-ce que tu connaissais déjà certaines astuces, est-ce que tu les appliques ? Si tu aimes ce blog, abonne-toi à ma page Facebook, Instagram ou FlickR pour ne rien louper. Je tente de monter une chaîne YouTube actuellement, j’espère très rapidement partager avec toi en vidéo ! D’ici là, fais de belles photos et mets tes loulous en avant !

One thought on “20 techniques et astuces pour photographier ton animal”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *