Je me suis rendue compte que j’ai écrit un article sur comment retoucher un portrait sur Photoshop sans te parler de format raw ! Honte à moi ! Je rectifie le tir tout de suite et je vais vite te convaincre que le format raw est une nécessité à quiconque souhaite s’améliorer en photographie.

Qu’est-ce que le format raw ?

Organisation d’un dossier photo

Pour commencer, tu connais sans doute certains formats d’images. Le plus connu est le .jpeg encore écrit .jpg. C’est le format « universel » d’images qui circule en grande majorité sur le net. Si tu ne changes pas les paramètres de tes appareils, il y a de fortes chances que tes images soient en .jpeg.

Un autre format connu est le format .png. Il est surtout connu car il permet de conserver les zones de transparence. Ces deux formats .jpeg ou .png sont des formats légers compressés.

Il y a un troisième format d’image qui a le vent en poupe surtout maintenant qu’il est intégré aux chats des réseaux. C’est le format .gif qui permet, entre autre, d’obtenir des images animées.

Le format raw quant à lui (qui peut être du .CR2 chez Canon, ou encore .NEF chez Nikon), est un format « brut ». Ce n’est pas une image en soi. Tu ne pourras pas l’exploiter directement et tu ne pourras l’ouvrir qu’avec l’aide de logiciels spécialisés de retouche photo (Photoshop et Lightroom pour les plus connus, mais les reflex sont vendus avec le logiciel du constructeur qui va bien).

À quoi sert le format raw ?

Utilisation du format raw Lightroom

Si on ne peut pas utiliser un fichier raw directement, à quoi bon ?!

Et bien certes, le format raw te demandera un peu plus de travail puisqu’il va falloir le traiter dans un logiciel adapté, pour ensuite sortir une image .jpeg ou .png. Mais tu te doutes bien que si tous les photographes l’utilisent c’est qu’il a un intérêt !

Le format raw va contenir TOUTES les données enregistrées par ton appareil. Ainsi tu pourras modifier presque TOUT sur ta photo sans jamais détériorer sa qualité. En plus de ça, tu pourras toujours revenir au fichier d’origine.

Grâce au fichier raw et à un logiciel de retouche (Gimp qui est gratuit fait très bien le travail !), tu modifies avec une facilité déconcertante la balance des blancs, la netteté, le bruit, les couleurs, les contrastes, la luminosité,… En bref tout !

Retoucher un fichier .jpeg est destructeur ! Même pour corriger une balance des blancs tu détériores ton image. Et là, tu ne pourras plus revenir en arrière si tu écrases ton ficher .jpeg !

Quand photographier en raw ?

Interface Lightroom CC

Si tu es du genre à :

  • faire de la photo que pour toi-même
  • photographier pour capturer tes vacances et moments en famille et que tu veux des images rapidement exploitables
  • faire très peu de post-traitement

Alors le fichier raw ne s’impose pas. Il est beaucoup plus lourd qu’un format compressé et demande donc des cartes mémoires plus grosses. Autant se cantonner au .jpeg pour cette utilisation là.

Dès lors que tu veux entamer du post-traitement sur tes images (arranger la luminosité, le contraste, les ombres et lumières, la vibrance, etc.), la question ne devrait même pas se poser : shoote en raw !

Là où on peut se questionner, c’est raw tout seul ou raw + jpeg ? Encore une fois tout dépend de ton utilisation. Si tu as un besoin rapide de tes images et qu’elles te conviennent en sortie de boîtier alors enregistre les deux. D’autant plus si tu as des cartes mémoires assez grosses.

Personnellement je ne photographie qu’en raw car je trie toutes mes photos pour n’en garder qu’une partie. En plus, je les retouche toutes à minima sur Lightroom. Ça prend du temps certes, mais c’est un choix aussi. Tout dépend aussi de ton appétence pour le post traitement mais c’est une autre histoire 😉

Si mes articles te plaisent, n’hésite pas à me suivre sur Facebook, Instagram et FlickR ! 🙂 Et je te dis à bientôt pour de nouveaux articles photo !

One thought on “Pourquoi photographier en raw”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *